Quatre techniques pour stocker des connaissances que vous pourriez autrement oublier

Le succès dépend en grande partie de ce que vous savez – tout ce que vous savez influence les choix que vous faites. Et ces choix vous rapprochent de ce que vous voulez ou augmentent la distance entre vous et vos objectifs ultimes dans la vie.

Beaucoup de gens veulent apprendre mieux et plus vite, conserver plus d’informations et pouvoir appliquer ces connaissances au bon moment.

Mais la réalité est que nous oublions beaucoup de ce que nous apprenons. L’oubli humain suit un modèle. En fait, les recherches montrent qu’en moins d’une heure, si rien n’est fait avec de nouvelles informations, la plupart des gens auront oublié environ 50% de ce qu’ils ont appris. Après 24 heures, l’oubli augmente à 70% et si une semaine s’écoule sans que ces informations ne soient utilisées, vous risquez de perdre jusqu’à 90% de celles-ci.

Les recherches montrent qu’en moins d’une heure, si rien n’est fait avec de nouvelles informations, la plupart des gens auront oublié environ 50% de ce qu’ils ont appris.

Que devez vous faire plus concrètement?

La répétition espacée

Une méthode est la répétition espacée – répétant l’information que vous essayez de conserver sur une période de temps. Par exemple, lorsque vous lisez un livre et que vous l’appréciez vraiment, au lieu de le ranger, relisez-le au bout d’un mois, puis de nouveau après trois mois, puis de nouveau après six mois et de nouveau après un an. La répétition espacée exploite l’effet d’espacement, un phénomène de mémoire qui décrit comment notre cerveau apprend mieux lorsque nous séparons des informations au fil du temps. Apprendre quelque chose de nouveau chasse les anciennes informations si vous ne disposez pas de suffisamment de temps pour la nouvelle connexion neuronale.

La règle des 50/50

Consacrez 50% de votre temps à apprendre quelque chose de nouveau et le reste de votre temps à partager ou à expliquer ce que vous avez appris à quelqu’un ou à votre public. La recherche montre que le meilleur moyen d’apprendre par soi-même est d’expliquer un concept à quelqu’un d’autre. La règle 50/50 est un meilleur moyen d’apprendre, de traiter, de conserver et de mémoriser des informations.

Par exemple, au lieu de terminer un livre, essayez de lire la moitié et essayez de vous rappeler, de partager ou de noter les idées clés que vous avez apprises avant de poursuivre. Ou mieux encore, partagez ces nouvelles connaissances avec votre public. Vous pouvez même appliquer la règle 50/50 à des chapitres individuels au lieu du livre entier. Cette méthode d’apprentissage fonctionne vraiment bien si vous souhaitez conserver l’essentiel de l’apprentissage. Le test ultime de vos connaissances est votre capacité à les transférer à une autre personne.

« La meilleure façon d’apprendre vraiment quelque chose est de l’enseigner – pas seulement parce que l’expliquer vous aide à comprendre, mais aussi parce que le récupérer vous aide à vous en souvenir. »

Adam Grant

Démonstrations thématiques

Une autre méthode intéressante consiste à tirer le meilleur parti des démonstrations de sujets pour comprendre un sujet à l’intérieur. Contrairement à la simple lecture ou à l’écoute d’une explication, les démonstrations vous montrent comment quelque chose fonctionne et vous aident à visualiser le concept. Lorsque vous apprenez la photographie, le design, la prise de parole en public, la négociation ou une nouvelle technologie utile, visionner des vidéos pédagogiques montrant ce que vous essayez d’apprendre peut améliorer votre taux de rétention.

Dormir

Enfin, utilisez le sommeil comme une aide puissante entre les sessions d’apprentissage. Le sommeil après l’apprentissage est une partie essentielle du processus de création de mémoire, et dormir avant d’apprendre renforce votre capacité.

Les preuves montrent que les courtes siestes renforcent le matériel appris. Les auteurs expliquent: «Nous suggérons que le simple début du sommeil puisse initier des processus actifs de consolidation qui, une fois déclenchés, restent efficaces même si le sommeil est interrompu peu de temps après.» Les résultats montrent que même une période de sommeil suffit à vous rappeler ce que vous avez appris Les siestes plus longues (plus de 60 minutes) sont également très utiles pour stocker de nouvelles informations dans notre mémoire permanente. Une bonne nuit de sommeil est encore mieux pour un rappel de mémoire et une pensée claire.

Plus on utilise l’esprit, plus la mémoire peut devenir robuste. Prendre le contrôle du stockage des informations vous aidera non seulement à conserver de nouvelles informations, mais également à renforcer et à affiner les connaissances que vous possédez déjà.

Pour commencer à mettre en pratique ce que vous venez d’apprendre, partagez cet article 😉

Article source: How to Train Your Brain to Remember Almost Anything

Catégories : Apprentissage

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *